Blog du voyage
bouton_cuisinedumonde.png
bouton_pratique

Destination carnets de route

Sri Lanka sacs au dos

Une larme détachée de l'inde il y a 10 000 ans a créée un joyaux d'émeraude sertie de saphir. Des plages magnifiques, des forêts tropicales où abondent des espèces endémiques, végétales ou animales. Une bruine légère arrose les montagnes du centre où le thé trouve son bonheur, entre les ondulations des rivières.

Nous voilà au Sri Lanka...

Colombo

Nous arrivons à Colombo où nous décidons de rester quelques jours. Nous nous installons à Mount Lavinia dans une guest house proche de la plage. Celle-ci est bondée les vendredi soir et les week end. Les femmes se baignent en sarri colorés, les garçons jouent au cricket ou au foot, les enfants batifolent dans les vagues, alors qu'au large croisent d'énorme super tanker. Des vendeurs en tout genre arpentent la plage pour proposer des balades à cheval, de prendre la photo d'un singe ou d'un python, pour vendre des tableaux, des tissus...alors que l'armée se mouille les bottes en faisant sa ronde, mitrailleuse au point. Au loin nous distinguons dans le brume les grattes-ciel de la capitale, quand vient l'heure du pique nique au curry. A la nuit tombée les huppés de Colombo emplissent les restau, la techno envahie le sable.

Colombo est une petite capitale où très peu de touristes s'arrêtent. Nous décidons de la visiter tranquillement et de nous imprégner de l'ambiance du pays. Mandal, notre chauffeur de tuk-tuk nous fait faire une virée dans les ruelles étroites jusqu'au temple de Gangaramaya. Des mariés font leurs prières sous les flashes des photographes. Le musée regorge d'une collection éclectique d'offrandes : du plus petit Bouddha du monde, au plus gros Bouddha en or chinois... Les enfants sont émerveillés par tant d'or et de sculptures, sans oublier l'éléphanteau que Lunagaïa pourra caresser.

Au parc Viharamahadevi les enfants joueront de balançoires en toboggans, même si le métal chauffé à blanc par le soleil leur brûle les fesses ! Le soir des nuées d'énormes chauves-souris s'envolent des arbres en faisant un bruit d'enfer.

Nous passons un peu de temps dans le bazar de Pettah. Ce quadrillage de rues héberge des boutiques en tout genre : bijoutier, remède ayurvédique, paniers en rotin, primeurs, restau où le curry et les hoppers sont rois ! Au début d'une rue, une odeur de poisson assaille nos narines... nous voilà au marché aux poissons qui s'élève sur 4 étages. A ses pieds des jeunes font une partie de cricket endiablée. Les temples hindous de Kathirésan Kovil sont dédiés à Hurugan (dieu de la guerre) et sont facilement reconnaissables grâce à l'enchevêtrement de dieux, de héros et de personnages du peuple qui s'empilent au dessus de la porte d'entrée.

Pour nous remettre de cette balade nous nous arrêtons en front de mer sur Galle Face Green où nous achetons des ananas et des mangues. Malheureusement pour nous le premier coup de dent est fatidique ! Les fruits aussi se mangent avec du piment ! Nous nous rabattons donc sur les pop corn rose et vert, non sans une certaine appréhension... mais ça va ils sont sucrés !

Nous faisons nos premiers pas dans les petits retau de la ville. Ils sont en général très propre, avec une bonne cuisine : curry, biryani, assiette avec des assortiments, hoppers, string hoppers.... les serviettes sont découpées dans du papier déjà utilisé ( là les cours de math d'un enfants, ici le journal de la veille...), et des lavabos avec du savon sont à disposition car les Sri Lankais mangent avec la main. Nos enfants adorent le pain au sucre vendu dans les tuk-tuk. Dès qu'ils entendent « la lettre à Elise » jouée par le tuk-tuk boulanger, ils se précipitent dans la rue !

Ambalangoda :

Après 2h de train brinqueballant, en bois nous arrivons à Ambalangoda... la ville des commissionmen ! Tout est bon pour en avoir une : transfert en tuk-tuk, renseignement pour des achats....La pluie ne cesse de tomber depuis 2 jours. Nous décidons donc de visiter la fabrique de masques vieille de plus de 200 ans. Ils représentent des démons gentils ou méchants utilisés lors des danses traditionnelles de Kolam. D'autres plus lourds, même s'ils sont fabriqués en balsa se portent sur les épaules (6 à 10 kg) et non juste sur le visage. Nous complétons la visite par une heure à l'école de danse des masques. Ce cours auquel nous avons assisté nous ouvre un peu le monde de la danse Sri Lankaise, avec toute la complexité des gestes (mains, doigts, pieds...) qui ont tous une signification.



A la nuit tombée nous rejoignons la « turtle conservatory » pour une visite de la ferme d'élevage. Les œufs sont ramassés ou achetés aux vendeurs ambulants (les Sri Lankais mangent les œufs de tortues) plus cher que sur le marché, pour être mis dans des nids. Après une période d'incubation, les bébés éclosent et sont placés dans des bassins avant d'être relâchés sur la plage. Ils sont gardés très peu de temps car ils doivent impérativement se nourrir avant 3 jours pour survivre. Etant seuls dans la ferme à cette heure tardive, le patron rempli une pleine bassine de bébés tortues et nous accompagne sur la plage où les enfants les relâchent. Ils font très attention de ne pas les blesser et éteignent vite leur lampes de poche pour éviter de les perturber lors de leur course à l'océan. Le retour en rickshaw de nuit, fut épique mais joyeux.

Hikkaduwa :

Départ en bus pour Hikkaduwa. Nous ferons une balade vers le lac entre jungle et mangrove, où nous retrouvons les palétuviers et les huîtres. Une promenade dans la jungle nous permettra d'observer des oiseaux, d'énormes varans se prélassant dans l'enchevêtrement des racines. Sur le chemin du retour un grand serpent ratier d'environ 3m me fera une peur bleue, alors que les enfants étaient entrain de courser des varans. Cette incursion dans la jungle nous vaudra une myriade de piqûres de moustiques ! Nous achetons des rotis à la viande et aux crevettes pour pique niquer sur la plage où l'océan est déchaîné. La plage est grignotée comme peau de chagrin et ne fait plus que 2 m.

Unawatuna, Galle :

Unawatuna : 1h de bus jusqu'à Galle puis ½ h jusqu'à Unawatuna. Plage qui pourrait être sympa s'il n'y avait pas toutes ces constructions en bord de plage et même les pieds dans l'eau. Le tsunami avait tout balayé, mais l'avidité a été la plus forte. Où sont les bonnes résolutions du gouvernement qui prônait des constructions à plus de 15m de la plage dans des conditions plus écologiques ? Plages bourrées de touristes, de boutiques de souvenirs, de restau... quelques maisons familiales résistent plus loin dans les terres, mais se font grignoter petit à petit par les guests house de plus en plus chères. Le curry au calamars et à la courge de « One love » est bon mais il faut le commander 2h à l'avance au moins. Les enfants font l'école sur le balcon au milieu des singes, varans, crabes de cocotiers, paons, oiseaux divers... et ce n'est pas tous les jours facile. Nous faisons une plongée snorkelling sur une épave au milieu de quelques balistes, poissons napoléon, perroquet, rascasse, poissons chirurgien, étendard, poulpes noirs,... Les coraux ont été balayés par le tsunami de 2004 et les rescapés sont peu nombreux (quelques bleus, jaunes). Ce n'est pas les Maldives mais les enfants sont contents de ces découvertes.

Galle : Cette ville classique à l'extérieur des remparts. Dans les bastions, elle abritent de petites ruelles indolentes : petits restau, boutiques, maisons toutes tordues, écoles, mosquées, anciens comptoirs d'épices, grandes places ombragées...La Main Gate au nord a été construite par les britanniques en 1873. La partie des remparts donnant sur les terres a été construite par les Portugais puis agrandie par les Hollandais, qui créèrent sur l'île la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales. L'église Hollandaise réformée a beaucoup plu aux enfants car les pierres tombales sont ornées de têtes de mort. Lunagaïa trouve génial de voir des pirates dans une église ! La visite du musée de la marine vaut également le détours.

Mirissa :

Mirissa : Un petit coin de verdure. Nous logeons dans une « guest house jardin ». Les plantes sont luxuriantes, le jardin est bio même si les tomates ont du mal à pousser à cause des singes qui les mangent vertes. Les enfants rencontrent Anissa et Kaïla. Enfin des copains pour jouer. Malgré la pluie, ils jouent dans le jardin et construisent la cabane des enfants. Le curry végétarien est très bon avec des produits frais et bio du jardin. Mathis est assez fidèle à ses fried noodles with chiken. La journée nous n'allons pas sur la plage principale mais 2 criques plus loin pour être tranquille. Les vaques sont cassées par des rochers, ce qui permet aux enfants de nager et de plonger à la découverte de concombres de mer et divers poissons.


Réveil 5h pour un embarquement sur un bateau de pêche. Au bout de 2H30 de navigation nous croisons quelques dauphins et poissons volants. A présent nous sommes bien loin des côtes car nous ne les voyons pas.

Seuls les portes containers croisent notre route. Nous avons chaud, le mal de mer couve, quand apparaît une magnifique queue de baleine bleue. En effet, ces magnifiques cétacés croisent au large du Sri Lanka. Malheureusement ces baleines restent peu en surface et l'observation est furtive. Une queue, plus tard une tête puis un dos. Nous en croisons 2 ou 3... les enfants sont ravis. Les bateaux de pêche respectent la trajectoire de l'animal tout en restant suffisamment éloigné pour ne pas le déranger, au contraire de jeunes Sri Lankais avec de petits bateaux à moteur qui s'approchent de très près au risque de le cogner. Les adultes les renvoient au port sans ménagement et c'est tant mieux.

Un conseil donc si vous faites ce genre de sortie : prendre des personnes respectueuses et pas les jeunes rabatteurs du village qui vous promettent d'être très très prés pour faire de beaux clichés. De retour au port il est 12h et en 5h de navigation nous avons observé les baleines 15 min.... mais bon comme dit Mathis ceux sont des baleines bleues quand même, je ne sais pas si j'en reverrai bientôt ?


rssfeed
Favoriten Twitter Facebook Myspace Digg google YahooWebSzenario
Mise à jour le Dimanche, 26 Juin 2011 21:41
 
bouton_presse.png
bouton_contact.png
bouton_partenaires.png