Blog du voyage
bouton_cuisinedumonde.png
bouton_pratique

Destination carnets de route

Sri Lanka, du centre à l'Est

La suite de notre périple vers l'Est, entre école, visites, bus, balades et grosses vagues, il y a de belles rencontres !

Dambulla

Ces grottes creusées dans un bloc de granit servaient déjà d'abris à la préhistoire. 5 de celles-ci sont décorées de peintures de statues de bouddha de petits stupas... L'entrée du site avec son énorme tête de lion doré est kitchissime.

Kandy

Nous choisissons une guest house en retrait de la ville pour être dans les arbres et loin du vacarme. Elle est belle et confortable. Nous visitons la ville et ses ruelles bondées. Tout le monde se bouscule touche la tête des enfants qui s'énervent un peu. Nous visitons le marché, nous nous baladons autour du lac (attention aux oiseaux mettez un chapeau) puis nous allons au restau (muslim hotel) qui fait un bon kotu roti. Mais attention aux heures de prière surtout le vendredi.

Nous n'avons pas adoré la deuxième ville du pays, nous partons donc pour Nuwara Eliya.

Nuwara Eliya

Un peu de montagne histoire de voir un peu de brouillard ! Nous visitons la fabrique de thé de Labookélie. La visite est rapide car la transformation du thé est assez rapide : Le flétrissage puis le roulage, la torréfaction le criblage puis le conditionnement. Nous profitons tout de même d'un bon thé offert par la maison. Les femmes Tamoules ramassent 20 kg de feuilles par jour à flanc de colline. Si elles ramassent plus elles ont une prime. Ces 20 kg donneront 5 kg de thé manufacturé.

Haputale

Nous prenons le bus jusqu'à la plantation de Sir Lipton avant de faire le chemin retour à pied à travers les plantations. Nous rencontrons les cueilleuses, nous traversons de petits villages tamouls avant de rentrer sous une pluie fine. Le temps change vite en montagne et ici on passe de 30°C sous le soleil à 18°C sous la pluie en quelques minutes. Nous faisons tout de même une balade sur la voie ferrée pendant 8 km. Ce n'est pas long mais des lattes de bois qui se succèdent à l'infini donne un aspect hypnotique à cette promenade.

Nous faisons connaissance avec Cathy, André Théo et Raphaël. Les enfants s'entendent bien et jouent ensemble pendant 2 jours avant leur départ. Notre chemin passe par Ella. Nous prenons le train pour nous y rendre. Le trajet en train est sympa entre plantations de thé, cocotiers, rizières, cultures en terrasses... Nous arrivons enfin à la sunny side guest house. Elle est à l'écart du village, tranquille, belle, peu chère. L'accueil est très sympa mais le paysage est noyé dans la brume, il fait froid. Le repas du soir nous réchauffe, par sa qualité, sa quantité et la chaleur humaine de cette famille. Le lendemain un petit déjeuner fantastique nous dope pour la petite ascension du little Adam's Peack d'où nous avons une belle vue sur une cascade et les plantations de thé. A 12h le restau où nous sommes ne propose pas de super desserts. Raf décide donc d'acheter du curd dans la boutique d'en face Nous le partageons avec nos voisins de table.

Arugam bay

Après 5h de bus nous arrivons à Arugam bay sur la côte est. Nous retrouvons nos amis d'Haputale dans une super guest house tout juste ouverte pour la saison. Il faut dire que la côte a été très touché par les inondations. Les enfants retrouvent leurs copains, nous faisons de belles balades sur la plage et des baignades dans une eau très mouvementée.


Cette plage est celle des surfeurs, mais la saison n'a pas encore commencé. Nous découvrons ensemble Pottuvil point, une belle plage entre les rochers, puis dans la lagune qui rend l'eau chaude. Les palétuviers nous entourent, un pêcheur à l'épervier s'acharne, pendant que nos enfants pataugent. Un matin nous laissons nos enfants à André et Cathy pendant que nous allons au marché acheter du poisson (mérou de 2,5kg pour 5€, des crevettes, des pommes de terre) pour le repas du soir. Le cuisinier prépare le repas que nous partageons avec nos amis. Une superbe soirée ! Le lendemain les pêcheurs lèvent les filets sur la plage et les enfants participent avec joie. Ensuite la pêche est vendue aux enchères. Le lendemain

Mathis jouent dans l'eau quand il croit voir un bâton qu'il essaye d'attraper. Mais il s'échappe... c'était un serpent d'eau !


Nous repartirons le lendemain après une nuit blanche à cause d'un indien complètement saoul qui a chanté toute la nuit sur de la musique insupportable. Nous débarquons chez Shanta après 6h de bus.

Kirinda

Eh oui, nous étions bien à Kirinda, nous y retournons. Shanta est tout content de nous revoir et nous donne le plus grand bungalow. Le jardin est toujours aussi foisonnant. La famille de paons est toujours là avec leur bébé de l'année. Les buffles viennent toujours se baigner dans la marre en face de notre cabane. Le paradisier blanc chasse toujours les araignées sous la terrasse et les varans, serpents et aigrettes nous ravissent toujours. Le soir nous partons à la plage où des pêcheurs ramènent un mérou de 25kg, qui partira à l'exportation. Le poisson perroquet par contre sera servi au repas du soir, alors que les conques prennent la direction de la Malaisie. Nous faisons une balade dans les rizières autour de la maison et les enfants sont ravis d'observer des crocodiles dans la petite rivière.

Notre super chauffeur de tuk-tuk nous amène visiter une fabrique de céramique. Le designer tourne sur du plâtre les objets qui seront ensuite coulés dans des moules en plâtre. Ensuite vient l'engobage puis la première cuisson, et ensuite l'émaillage et la deuxième cuisson.

Ensuite nous allons dans une fabrique de pot à curd. La fabrication qui est beaucoup plus artisanale se fait en famille. Une motte de terre est placée sous une presse dans un moule. La presse descend et l'excédent de terre ressort. Le plat est fait. Pas de finition, il est cuit au feu de bois dans un four en brique tel quel. Il ne sert qu'à la conservation du curd. Le curd est une sorte de yaourt au lait de bufflonne conservé dans ces pots en terre avec juste un papier sur le dessus.

Mirissa

Nous faisons le chemin inverse avec un Mathis pas très en forme qui n'a pas mangé depuis 2 jours. Nous nous reposons dans la guest house Amarasinghe que nous avions déjà occupée. Mathis se remet petit à petit et les copains Raf et théo viennent le voir. Nous restons quelques jours et chaque soir un orage éclate sans rafraichir l'air.

Un soir en rentrant de la plage nous ne retrouvons pas nos sous vêtements étendus sur un fil devant la chambre. Nous retrouvons un slip sur un buisson, une culotte sur le balcon, mais le soutien-gorge d'Isa a disparu. Au bout d'une heure nous le retrouvons perché dans un arbre. Nous prévenons la patronne qui éclate de rire en disant : « au yes the monkeys ! » Il nous faudra faire preuve de patience et d'agilité pour le décrocher avec une longue perche. Ce soir là nous faisons la connaissance de Marie et de Sébastien. Marie surfe et propose à Mathis de lui donner un cours sur la plage de welligama. Lunagaïa fera du body board en éclatant de rire toutes les 30s. Il fera 1H30 de surf et arrivera même à se mettre debout, un pur bonheur pour notre bonhomme qui depuis à récidivé à Capbreton, mais c'est une autre histoire....

Dim lights Download Embed Embed this video on your site

Nous reprenons la route pour Négombo pour nos 3 derniers jours au Sri Lanka. Nous profitons de la plage dans une guest house sur la plage. Nous profitons des derniers rice and curry et des oruwa (embarcations de pêcheurs) lors de balades sur la plage....

Voila, c'est la fin de ce beau voyage au Sri Lanka, les rafisamalu retournent au pays des images plein les yeux et des souvenirs plein le coeur.




rssfeed
Favoriten Twitter Facebook Myspace Digg google YahooWebSzenario
Mise à jour le Dimanche, 18 Mars 2012 15:01
 
bouton_presse.png
bouton_contact.png
bouton_partenaires.png